Pages

mercredi 9 novembre 2016

Tout ce qu'on ne s'est Jamais Dit

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit



Auteur : Celeste NG
Editeur : SONATINE
Collection : Ebook Kindle
Pages :  288 pages
Prix : 13,99€
Date de Publication : 03/03/2016




 
 
 
 
 
 
Synopsis :
Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore...

 Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.

 Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac.

 Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

 Bien sûr, Tout ce qu'on ne s'est jamais dit distille un suspense d'une rare efficacité. Mais ce livre qu'on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l'univers de Laura Kasischke. En distinguant cette œuvre envoûtante comme l'un des meilleurs romans de l'année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d'un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d'un million d'exemplaires.
 
 
 
Mon Avis :
Nous connaissons tous les Editions Sonatine pour leurs thrillers qui ont souvent une part psychologique importante, et ici c'est bien le côté psychologique et sociologique de ce texte qui prime. D'ailleurs, selon moi, il est difficile de catégoriser cet ouvrage comme un thriller.
En effet, l'auteure dissèque dans ce roman, à travers le prisme de la perte, la dynamique et les relations d'une famille américaine "moyenne" dans les années 70/80. Et c'est la vraie force de ce roman.
 
"Un jour, il y avait si longtemps, assise exactement à cet endroit sur le ponton, elle avait déjà commencé à sentir à quel point il serait difficile d'hériter des rêves de leurs parents. A quel point leur amour serait étouffant."
 
Grâce à une plume qui convient parfaitement à ce récit, c'est-à-dire précise, fine, qui épluche chaque couche des failles de cette famille où la communication est difficile.
Le synopsis évoque Laura KASISCHKE et son univers froid et le parallèle est en effet absolument pertinent, avec le roman "Esprit d'Hiver" en particulier (petite pépite bien dérangeante...).
 
Il y a bien sûr un côté enquête sur la mort de Lydia mais celle-ci est loin d'être la base et l'essence de ce texte. Nous saurons ce qui est advenu de Lydia, mais pas seulement parce qu'un super flic va s'échiner à résoudre cette disparition. L'auteure a choisi de nous dévoiler le fin mot de cette histoire en naviguant entre les différents points de vue de chaque membre de la famille Lee grâce à des flash-back.
 
En bref, ce livre est totalement hors-norme et prend à contre-courant les normes du thriller. Pour un premier roman, Celeste NG fait preuve d'une maturité dans l'écriture, le sujet et la construction tout à fait remarquable.
 
Je remercie NetGalley et les Editions Sonatine pour cet envoi.
 
 
 
17/20
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire