Pages

lundi 7 novembre 2016

La Mésange et l'Ogresse

La mésange et l'ogresse



Auteur : Harold COBERT
Editeur : PLON
Collection : ebook Kindle
Pages :  425 pages
Prix : 13,99€
Date de Publication : 18/08/2016




 
 
 
 
 
 
Synopsis :
Une enquête romanesque au plus près de l'énigmatique épouse de Michel Fourniret pour tenter de cerner les terreurs de notre société à travers l'une des affaires les plus retentissantes de ces dernières années.

« Ce que je vais vous raconter ne s'invente pas. »
22 juin 2004. Après un an d'interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l'Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu'au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.
 
 
 
 
 
 
Mon Avis :
Contrairement à la plupart des retours que j'ai entendus sur ce roman, je n'ai pas été vraiment captivée par ce livre.
 
Evidemment, le sujet annoncé est intéressant mais, selon moi, la plume de l'auteur pêche au récit par des répétitions nombreuses, et une écriture froide, limite clinique.
Peut-être est-ce un parti pris de l'auteur car ce couple FOURNIRET fait froid dans le dos, autant elle que lui.
 
Le texte s'organise à travers trois axes de lecture.
Le premier est celui du flic belge en charge de l'enquête qui est un personnage/homme qui m'a particulièrement touchée par son abnégation et son investissement dans cette affaire, quitte à délaisser sa famille.
 
"Ce dont je suis certain, c’est que cette affaire nous aura tous transformés en profondeur. C’est le seul point que je peux concéder à Fourniret : cette affaire est celle d’une vie. "
 
Le deuxième axe nous place dans la tête de Monique Fourniret avec de longs monologues, quasiment sans ponctuation : procédé intéressant pour démontrer le cheminement des pensées.
Et enfin le dernier axe est une chronologie des crimes commis par Fourniret, seul ou avec sa femme.
 
Je ne peux que saluer le travail de recherches réalisé par l'auteur mais le traitement de ces informations ne m'a pas plu. Dommage.
 
Je remercie Netgalley et les éditions PLON pour cet envoi.
 
 
14/20
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire