Pages

mercredi 23 mars 2016

La Fille du Train





Auteur : Paula HAWKINS
Editeur : SONATINE
Collection : -
Pages : 379
Prix : 21,00€
Date de Publication : 07/05/2015
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…
 
 
Mon Avis :
 
Enfin j'ai réussi à mettre la main sur ce thriller qui fait autant de bruit, tant en VO qu'en français. Aussi c'est avec beaucoup d'attentes que j'ai commencé ma lecture. Et autant le dire tout de suite, je n'ai pas été bluffée comme l'ont été beaucoup de personnes. Pourquoi ? Parce que, bizarrement, j'avais deviné le pourquoi du comment au bout d'une centaine de pages alors que d'habitude je ne vois jamais rien venir...
 
Malgré tout, il est indéniable que c'est un très très bon thriller. Surtout pour un premier roman. Paula Hawkins a un réel talent d'écriture mais en plus il est palpable qu'elle l'a beaucoup travaillé. Pour autant, la lecture reste fluide et ce livre est un vrai "page turner".
L'histoire est construite autour de trois points de vue et deux temps d'action. Nous suivons principalement Rachel qui a perdu tout ce qui faisait sa vie et qui est tombée dans l'alcoolisme. Il y a ensuite Anna qui est la nouvelle femme de l'ex-mari de Rachel et qui veut simplement vivre tranquillement sa vie de jeune maman. Et enfin, dans un contexte temporel antérieur de quelques mois à celui de Rachel et Anna, nous suivons Megan, la femme qui a disparu.
Trois femmes qui ont bien plus en commun qu'elles ne le pensent. Cependant, si j'ai ressenti de l'empathie pour Rachel, Anna et Megan m'ont été franchement antipathiques. Peut-être parce que Rachel est le personnage qui est sans doute le plus développé.
 
"Je ne sais pas si ce que je vois, ce que je ressens, est vrai ou non, imagination ou souvenir."
 
Cette citation est la clé de ce roman. En effet, Rachel n'est pas un personnage fiable : elle ne se fait pas confiance à cause de son alcoolisme. En conséquence, nous lecteurs nous ne savons pas non plus si ce que nous lisons est pertinent. Tout comme Rachel, nous sommes perdus et ne pouvons donner de réel crédit à ses propos.
Par ailleurs, Paul Hawkins nous mène également en bateau en jouant avec les pronoms et sans désigner réellement les personnages. Par exemple : "c'est sa voix" mais la voix de qui on ne sait pas.
 
La force de ce thriller est là : vous êtes dans le flou pendant 400 pages, si par chance et contrairement à moi vous ne devinez pas le fin mot de l'histoire au bout de 100 pages... Pour conclure, évidemment je vous conseille fortement cette lecture et j'ai hâte de voir ce que Paula Hawkins nous réserve encore.
 
 
16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire