Pages

samedi 27 février 2016

La Galerie des Maris Disparus






Auteur : Natasha SOLOMONS
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : -

Pages : 449
Prix : 7,90€
Date de Publication : 10/02/2016










Synopsis :

Londres, fin des années 1950. Le jour de son anniversaire, le mari de Juliet Montague s’est volatilisé. Ni veuve ni divorcée, elle n'a pas le droit de refaire sa vie selon les règles de la communauté juive à laquelle elle appartient. Elle s'efforce d'assumer le quotidien et d'élever au mieux ses deux enfants, Frieda et Leonard. Un an plus tard, alors qu’elle fête ses 30 ans, Juliet prend une décision insensée : elle s'offre un portrait à son effigie. C’est le début d’une nouvelle vie. Passionnée de peinture, elle va peu à peu repérer les talents émergents, frayer avec le gotha artistique de la capitale et ouvrir sa propre galerie. Seulement, la jeune femme reste enchaînée. Pour se sentir tout à fait libre, il lui reste un mystère à élucider...

Mon Avis :

Troisième et dernier livre de la sélection de février pour le prix des lecteurs du Livre de Poche, il était celui qui de prime abord me tenter le plus. On y parle de Londres, de peinture, d'une femme forte et indépendante, autant de sujets qui m'intéressent. Et pas de déception pour moi. Ce roman est celui que j'ai préféré parmi les trois de la sélection.

Juliet, notre héroïne, fait partie d'une famille fortement ancrée et attachée à sa culture juive. Elle essaie tant bien que mal de s'y soustraire également malgré ses convictions profondes jusqu'au jour où son mari disparaît brusquement. Son époux volatilisé, et sans possibilité de divorcer car dans la culture juive seul un homme peut choisir de divorcer, elle devient une "aguna". Outre les responsabilités qui lui incombent maintenant qu'elle est seule avec ses deux enfants, c'est aussi la réputation de sa famille qui est brisée par cette histoire.
Mais Juliet est une femme courage et cet évènement sera pour elle un déclic. Elle fait le choix de vivre la vie dont elle a toujours rêvé, une vie pleine de couleurs car elle est passionnée de peinture. Sa rencontre avec un jeune peintre qui lui propose de faire son portrait sera le début de sa nouvelle vie tournée vers l'art et l'accomplissement de soi.

L'auteur a choisi de construire son récit autour des différents tableaux qui ont marqués la vie de Juliet : un tableau pour un épisode de vie précis. C'est de cette façon que l'on découvre toute la vie passionnante de Juliet. Outre le thème de l'art c'est celui de l'émancipation de la femme qui est le thème central de cette œuvre selon moi. Cette jeune femme qui prend son destin à bras le corps malgré les convenances de l'époque et de la culture dans laquelle elle a grandi est une histoire forte. Ce sont aussi toutes ces histoires personnelles mises bout à bout qui font avancer la cause féministe.


16/20















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire