Pages

jeudi 4 février 2016

Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante

 
Couverture Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante
 
Auteur : Mohsin HAMID
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : -
Pages : 235
Prix : 6,90€
Première Publication : 02/09/2015

 
 

 


Synopsis:

Lecteur, lectrice : tu viens d'acquérir le nouveau roman de Mohsin Hamid. Grand bien t'en a pris. Car celui-ci va te permettre de découvrir comment t'en mettre plein les poches en Asie mutante. Le héros est né dans la plus insigne pauvreté au cœur de la campagne d'un pays anonyme du continent indien ; il va monter à la ville, parfaire son éducation, rencontrer l'amour, flirter avec la tentation politique, puis faire fortune par le plus inattendu des moyens. Voici quatre-vingts années d'une vie d'homme – « un homme fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n'importe qui » – à l'heure de la mondialisation galopante. Et si cette fable contemporaine te fait verser quelques larmes, ne t'en fais pas, car celles-ci jailliront du plaisir et de l'émotion que tu t'apprêtes à éprouver à sa lecture.

 

Mon avis:

Je me lance dans ce court roman dans le cadre du Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2016. Un roman dont je n’avais absolument pas entendu parler.

L’auteur est Pakistanais et, même si cela n’est jamais clairement spécifié, nous suivons la vie d’un homme au Pakistan. Le point positif de cet ouvrage c’est que j’ai réellement appris des choses sur la politique et la société pakistanaises. Et plus particulièrement, sur le poids qu’elles font peser sur la vie de tout un chacun.

« Les Etats nous tiraillent, nous plient, nous orientent et cherchent sans arrêt à contrôler nos orbites. »

Comme le titre nous le laisse entrevoir, ce livre est plein d’humour. Il est aussi un pastiche des livres de développement personnel qui, de nos jours, ont la part belle. Il y a donc de bonnes idées de départ qui sont quelques fois bien écrites (la plume de l’auteur n’est pas mauvaise pour autant, simplement sans relief particulier).

« Et quand on imagine, on crée. C’est en étant lu qu’un livre devient un livre, et comme un million de lectures différentes en sont possibles, il devient chaque fois unique parmi un million de livres différents, tout comme un ovule devient une personne parmi un million d’autres potentielles lorsqu’il est abordé par un banc de spermatozoïdes frétillants qui nagent de toutes leurs forces dans sa direction. »

Malgré tout, j’ai un avis mitigé après avoir lu cet ouvrage car je n’ai pas réussi à m’attacher au "héros" si l’on peut dire, je n’ai pas ressenti d’empathie à son égard. Et je pense que cela est dû au fait que l’auteur a choisi de nous interpellé directement pour nous raconter son histoire (comme on peut le voir dans le synopsis). Et au lieu de me sentir impliquée, l'utilisation de ce "tu" a eu l’effet inverse sur moi : j’ai eu un blocage et j’ai été totalement détachée de l’histoire et des personnages.

Mais si vous recherchez des œuvres inclassables et qui sortent des sentiers battus, cet ouvrage est fait pour vous.

 

14/20

 

 

 

 

 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire