Pages

mardi 16 janvier 2018

Un Autre Brooklyn

Un autre Brooklyn



Auteur : Jacqueline WOODSON
Editeur : STOCK
Collection : La Cosmopolite
Pages : 176
Prix : 18€
Date de Publication : 03/01/2018



Pour vous le procurer






Synopsis :
« La première fois que j’ai vu Sylvia, Angela et Gigi, ce fut au cours de cet été-là. Elles marchaient dans notre rue, en short et débardeur, bras dessus bras dessous, têtes rejetées en arrière, secouées de rire. Je les ai suivies du regard jusqu’à ce qu’elles disparaissent, me demandant qui elles étaient, comment elles s’y étaient prises pour… devenir. »


☃☃☃☃


Mon Avis:
August retourne à Brooklyn pour les obsèques de son père. 20 ans après son départ, ce retour aux sources est l'occasion d'une réminiscence de ses années de jeunesse où son amitié avec Sylvia, Angela et Gigi était le centre de son univers.

Nous sommes dans les années 70  et j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure est parvenue à nous mettre en immersion dans cette époque, dans son contexte

Malgré tout, ce texte n'a pas été à la hauteur de mes attentes. J'avais pu voir ou lire de nombreux avis positifs de la part de lecteurs anglophones, notamment par rapport à la plume de Jacqueline WOODSON. Or, je n'ai pas été touchée ou embarquée par cette écriture. Et je ne peux pas mettre ceci sur le compte d'une possible traduction aléatoire car c'est surtout la construction du récit qui m'a dérangée
En effet, l'auteure a choisi de poser les pensées de August dans un désordre complet : on change de période, on passe d'un personnage à un autre, et ce sans aucun préambule. L'effet que cela a eu sur moi c'est que les personnages n'avaient aucune consistance. Qui était Sylvia, qui était Angela, tout était flou. 

Résultat de recherche d'images pour "jacqueline woodson"
Jacqueline Woodson
C'est vraiment dommage car les thèmes abordés (féminisme, amitié, jeunesse, parcours de vie de jeunes afro-américains) me parlaient beaucoup de prime abord. 
La vie d'August et de ses amies étaient une vie dure, pleine d'épreuves et de malheurs. La recherche d'un monde meilleur que ce Brooklyn où chaque porte leur semblait fermée. Autant de choses qui me paraissaient intéressantes mais la construction du récit m'a privée de l'empathie que j'ai besoin de ressentir envers les personnages pour apprécier un roman.


11/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire