Pages

lundi 20 juin 2016

La Ferme des Animaux

Couverture La Ferme des animaux



Auteur : George ORWELL
Editeur : GALLIMARD
Collection : Folio Classique
Pages :  151 pages
Prix : 6,50€
Date de Publication : 04/01/1984









Synopsis :
«Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : "Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux."Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : "Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres."»
 
 
 
 
Mon Avis :
Bon alors je ne vais pas tourner autour du pot : George ORWELL et moi on n'est pas copains... J'ai lu "1984" il y a 2 ans et contrairement à une majorité écrasante, je n'avais pas été bluffée ( ne me jetez pas des pierres s'il vous plaît ! ). La raison principale de cette déception, la plume de George ORWELL.
 
Comme je pense qu'il est difficile de jauger un auteur sur un seul de ses écrits  (et que je suis plutôt têtue...), je décide donc de retenter l'expérience avec "La Ferme des Animaux", texte plus court et également encensé.  Bilan de ma lecture : idem.
 
Oui, définitivement, l'écriture de George ORWELL n'est pas faite pour moi. Autant je trouve à chaque fois le propos très intéressant autant son traitement a le don de m'ennuyer.
Ici, et c'est de notoriété publique, ORWELL dénonce le totalitarisme d'état de l'URSS de l'époque. Le fait de le faire au travers d'une fable est une idée lumineuse. Mais je n'ai jamais pu y trouver un intérêt quelconque car l'écriture ne me convient pas, ne m'accroche pas. En réalité, je lis mais je n'absorbe rien.
 
Je suis la première frustrée de cet état de fait car comme je l'ai dit, les thèmes, les choix de l'auteur me plaisent et m'interpellent. Mais, si la plume m'indiffère ou pire m'ennuie, je ne peux tout simplement pas apprécier ma lecture et en retirer quoi que ce soit. Dommage.
Ceci dit, je ne renie pas du tout le talent de l'auteur. Simplement, nous n'avons pas d'atomes crochus...
 
 
14/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire