Pages

lundi 13 juin 2016

Rêver

Couverture Rêver


Auteur : Franck THILLIEZ
Editeur : FLEUVE EDITIONS
Collection : Fleuve Noir
Pages :  597 pages
Prix : 21,90€
Date de Publication : 26/05/2016






Pour vous le procurer




Synopsis :
Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.
Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.


Mon Avis :

Je me suis lancée dans les romans de Franck THILLIEZ en avril l'année dernière avec "La Forêt des Ombres" que j'avais bien aimé, mais c'est en commençant sa série Hennebelle/Sharko que je suis devenue une inconditionnelle. 
"Rêver" est le sixième livre de THILLIEZ à mon compteur, et même sans son nom sur la couverture j'aurais sans doute deviner que j'avais entre les mains une de ses œuvres. En effet, son style est bien particulier, il y a toujours dans ses romans des éléments scientifiques, et surtout un travail énorme sur la psychologie de ses personnages.

Ici, notre cher Franck a tout mis en œuvre pour que nous soyons totalement dans le flou. Tout est fait pour perturber le lecteur.
Le personnage d'Abigaël tout d'abord et sa maladie : la narcolepsie et ses cauchemars tellement imbriqués dans le réel qu'elle ne sait plus où commence et finit le rêve. Deux conséquences à cela. La première c'est que je n'ai jamais eu totalement confiance en Abigaël : quand elle-même ne sait plus ce qu'elle a vécu ou pas, comment nous y retrouver ? Comment avoir une réelle empathie pour cette femme ?
La seconde, c'est que j'ai soupçonné absolument tous les personnages de cette histoire, Abigaël comprise. A tel moment j'étais persuadée qu'un tel était "louche", et puis la page d'après finalement non parce qu'on était dans un rêve imbriqué. Aussi, j'étais totalement retournée et ne savais plus sur quel pied danser.

Mais monsieur THILLIEZ aimant s'amuser avec ses lecteurs, il ne s'est pas arrêté là. En effet, la construction du roman est aussi faite pour nous "retourner le cerveau". Si le point P c'est l'accident de voiture, alors on a un chapitre deux mois avant, puis le chapitre suivant est six mois après. Nous avons pour nous repérer, au début de chaque chapitre une flèche temporelle qui nous indique à quelle période nous nous situons. Malgré tout, il faut rester l'esprit alerte sans oublier que l'on ne sait jamais si Abigaël rêve ou pas.

L'auteur nous a livré ici une histoire totalement addictive sont il a le secret. Au fur et à mesure de la lecture, les pièces du puzzle se mettent en place et l'on veut connaître le dénouement. Personnellement, j'ai lu les 200 dernières pages d'une traite.
Bref, Franck THILLIEZ a vraiment un talent d'écriture incroyable et en une année il est devenu pour moi un incontournable. Alors à l'année prochaine M. THILLIEZ !


18/20
 

2 commentaires: