Pages

vendredi 20 mai 2016

L'Intérêt de l'Enfant

Couverture L'intérêt de l'enfant



Auteur : Ian McEWAN
Editeur : GALLIMARD
Collection : Du Monde Entier
Pages :  229 pages
Prix : 18,00€
Date de Publication : 01/10/2015






Synopsis :

A l'âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est une brillante magistrate à la Haute Cour de Londres où elle exerce en tant que spécialiste du droit de la famille. Passionnée, parfois même hantée par son travail, elle en délaisse sa vie personnelle et son mari Jack. Surtout depuis cette nouvelle affaire : Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort et les croyances religieuses de sa famille interdisent la transfusion sanguine qui pourrait le sauver.
Avant de rendre son jugement, Fiona décide soudainement de se rendre à l'hôpital pour rencontrer Adam. Mais cette entrevue, au cours de laquelle elle découvre un jeune homme romantique, poète et musicien, la trouble. Désormais impliquée personnellement, la magistrate décide de tout faire pour sauver Adam. Seulement sa décision n'est pas sans conséquences et elle se retrouve unie au garçon par un lien étrange qui pourrait bien causer leur perte.
Dans ce court roman, Ian McEwan allie avec justesse la froideur de la justice à la poésie et à la musicalité qui imprègnent la vie des personnages. Dans un style limpide, il construit une de ces ambiances oppressantes dont il a la clé et fait preuve d'une complexité thématique impressionnante. A la lecture, les certitudes se dérobent : où s'arrête et où commence l'intérêt de l'enfant ?


Mon Avis :

Le premier livre de Ian McEwan que j'ai lu est "Expiation" que j'ai adoré. Aussi par la suite j'ai continué à découvrir son œuvre, dont notamment les très très bons "Samedi" et "Sur la Plage de Chesil". Cet auteur est vite devenu un incontournable pour moi et son dernier texte qu'est "L'Intérêt de l'Enfant" fait sans aucun doute parti de ses meilleurs selon moi.

Pourquoi ?
Tout d'abord, l'écriture. Sans aucun conteste l'une des plus belles des auteurs contemporains. Une plume remarquable, toujours juste et pleine de vérité qui nous décrit aussi bien des cas médicaux, que les sentiments et les questionnements de Fiona notre héroïne ( qu'ils soient sentimentaux ou liés à son travail ), ou encore un contexte ou un paysage ( la passage de la pluie qui tombe sur Londres est tout simplement magnifique ). Et enfin, Ian McEwan sait aussi nous offrir des dialogues savoureux, plein d'humour, de légèreté ou de questions fondamentales qui font forcément écho en nous.

Deuxième chose, et c'est l'une des forces de cet auteur, Ian McEwan s'empare d'un sujet et nous ouvre la porte à la réflexion sans jamais imposer son point de vue. Ici, dans ce roman pourtant court, de nombreuses questions, fondamentales selon moi, sont abordées : la liberté d'accepter un traitement médical ou pas, la place du droit dans la vie de tout un chacun ( à quel moment le droit devient une intrusion ?), la place des croyances religieuses face à la médecine et au droit.
Autant de questions que notre héroïne, Fiona qui traverse une crise conjugale et qui se rend compte à l'aube de ses soixante ans qu'elle s'est sans doute perdue dans son travail et a oublié de réellement vivre, va devoir trancher pour effectuer son jugement sur cette affaire où un adolescent de 17 ans atteint de leucémie refuse une transfusion sanguine car cela irait à l'encontre de ses croyances religieuses ( Les Témoins de Jéhovah en l'occurrence ).

"Cette histoire [...] était soit celle d'une femme au bord de la dépression nerveuse, qui commettait par sentimentalisme une erreur de jugement en tant que magistrate, soit celle d'un jeune homme qui serait délivré des croyances de sa secte, ou livré à ces mêmes croyances, au nom de l'intime conviction d'une cour laïque. Impossible que ce soit les deux à la fois."

Il m'a fallu du temps pour lire ce roman de deux cents pages environ car les thèmes abordés m'ont beaucoup intéressée aussi j'ai fait beaucoup de recherches pour approfondir un peu mes connaissances sur le sujet, et aussi parce que j'ai voulu prendre mon temps et savourer cette plume que je trouve tout simplement admirable.
Seul un choix de l'auteur vers la fin du roman qui m'a laissée plus que perplexe a empêché ce livre d'être un coup de cœur. Malgré tout ce fut une très bonne lecture que je recommande.
Ian McEwan travaille par ailleurs à l'écriture d'un scénario pour une adaptation cinématographique paraît-il et j'ai hâte de voir ce que cela pourrait donner.


18/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire