Pages

jeudi 12 mai 2016

Le Tour d'Ecrou

Couverture Le Tour d'écrou




Auteur : Henry JAMES
Editeur : Bibebook
Collection : ebook Kindle
Pages :  107 pages
Prix : Gratuit
Date de Publication : 14/03/2013
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Synopsis :
 
Existe-t-il plus grand plaisir que d'écouter des récits macabres, la veille de Noël, dans une vieille maison isolée ? Qu'il est diabolique le frisson qui glace alors les sangs... Qu'il est divin le cri des femmes épouvantées... Ce ne sont pourtant que des histoires... Tandis que celle-ci... Elle a été vécue... Par des enfants encore, deux petits orphelins, si admirablement gracieux, si serviables et si doux... Et leur gouvernante, une jeune fille des plus honnêtes. Ce qu'ils ont vu, ce qu'ils ont enduré et les circonstances extraordinaires des événements qui les ont... Mais non ! c'est trop horrible... Ça dépasse tout... en pure terreur ! Car le pire, c'est de savoir que, justement, on ne saura jamais tout...
 
 



Mon Avis :

J'ai toujours une appréhension à commenter les classiques car je ne m'en sens pas la légitimité. Je vais malgré tout essayer de vous faire part de mes sentiments après cette lecture et découverte d'Henry James.
 
Henry James est un contemporain et ami de Zola, et on peut le ressentir à sa plume qui comme celle de Zola ( que j'aime d'amour ) est très soigneuse et on le sent à chaque phrase. Mais quelques fois, le style d'Henry James était un peu trop ampoulé à mon goût.
James est aussi contemporain d'Edgar Allan Poe, et cela se retrouve dans le thème de l'histoire. Une histoire classifiée en horreur mais où tout est dans le non-dit et l'atmosphère. Comme le montre bien le synopsis, nous ne savons pas où est le vrai du faux, que va-t-il finalement se passer et comment cela va se terminer.
J'ai aimé la combinaison de ce style et de ce genre littéraire qui se marient finalement très très bien. A la lecture, j'ai vraiment été captée dans cette atmosphère sans aspérités où je lisais et faisais défiler les pages mais sans jamais savoir en qui et en quoi je devais croire.
 
Qu'en est-il de l'histoire car le synopsis en dit très peu ( ce qui n'est pas une mauvaise chose ) ? Une gouvernante se voit confier la charge de deux enfants, Miles et Flora, qui très vite vont lui paraître comme ayant des capacités sortant de l'ordinaire...
Là où Henry James est très fort c'est qu'outre le personnage de la gouvernante, les autres personnages de cette histoire ne semblent pas réels. Je n'ai jamais eu la sensation de les connaître, de les savoir bien présents dans l'histoire. C'était très étrange.
 
En résumé, j'ai beaucoup aimé cette lecture qui restera surtout pour moi une expérience en soi. J'ai vécu cette lecture plus que ne l'ai ressentie.
 
 
16/20

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu au collège et j'avais beaucoup aimé. Belles lectures à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une tare dans mon parcours livresque selon moi. Je suis contente d'avoir enfin découvert cet auteur. Belles lectures à toi aussi.

      Supprimer