Pages

vendredi 13 janvier 2017

Encoh - La Voie des Oracles, Tome 2

Enoch (La Voie des Oracles, #2)


Auteur Estelle FAYE
Editeur : SCRINEO
Collection : -
Pages :  332 pages
Prix : 16,90€
Date de Publication : 28/05/2015



Synopsis :
Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…
Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.
Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…





☃☃☃☃☃




Mon Avis :

"Puis les flots se calmèrent, les nuages s'écartèrent, un jour doré frôla le turquoise des eaux. La mer se rétrécit en un détroit, surplombé par une ville immense, splendide, comme auréolée de soleil. La vision amena Thya dans ses rues populeuses, sur ses quais bondés de marchandises et de couleurs fortes, de vives lumières, dans un hippodrome où criaient des foules exaltées, sur des forums et dans des palais ornés de mosaïques d'or, d'œuvres d'art venues des quatre coins du monde. Dans les ateliers on travaillait la soie et les pierres précieuses. Les habitants portaient des vêtements amples et chamarrés au col brodé d'argent et d'or, des chlamydes — des manteaux courts d'origine grecque, retenus sur une épaule par des broches bijoux. Les hommes arboraient de fins colliers de barbe et les femmes des diadèmes dans les cheveux. La ville évoquait, par ses bâtiments, par sa structure, les traditionnelles urbs romaines, mais elle était cent fois plus prospère, plus riche, plus belle. Plus neuve aussi, beaucoup plus neuve, comme si pour l'essentiel elle avait été construite depuis moins d'un siècle. C'était comme un fantasme devenu une réalité tangible, un palais des mirages transformé en cité des hommes, le rêve incarné d'un Empereur bien plus fortuné qu'Honorius à Rome."

On s'y croirait n'est-ce-pas?
Quel plaisir de retrouver cette plume, si belle et immersive.  Tout comme pour "Thya", c'est vraiment ce que je retiendrai de cette lecture.

Pour l'histoire en elle-même, l'intrigue qui paraissait un peu complexe dans le premier tome s'éclaircit. Beaucoup de clés ne sont dévoilées. Aussi, on prend un réel plaisir à découvrir les événements de ce deuxième opus.

De plus, et ce pour mon grand plaisir, le côté mythologique et fantastique de l'univers est ici beaucoup plus présent. Et c'est un régal de suivre nos héros qui côtoient multitude d'êtres de l'imaginaire et autres Dieux de l'Antiquité.
Cet aspect-là du roman est aussi ce qui me plaît beaucoup car c'est un mélange audacieux et surtout parfaitement maîtrisé par l'auteure.

Concernant, nos trois héros, Thya, Enoch et Aylus, ils restent fidèles à ce qu'ils étaient dans le premier tome. Malgré tout, ils évoluent bien sûr et selon moi c'est Enoch qui change le plus. Il prend de l'épaisseur et son rôle dans l'histoire en générale et dans l'histoire de Thya en particulier devient essentiel. 

Pour terminer, je suis ravie d'avoir découvert ce deuxième tome qui ne souffre d'aucunes des lacunes que l'on retrouve souvent dans le tome du milieu d'une trilogie. 



15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire