Pages

vendredi 14 octobre 2016

Les Eveilleurs, 1 - Salicande

Salicande (Les éveilleurs, #1)



Auteur : Pauline ALPHEN
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : Jeunesse
Pages :  521 pages
Prix : 6,90€
Date de Publication : 27/06/2012




 
 
 
 
 
 
Synopsis :
Claris a 12 ans et vit avec son père, Eben, et son frère jumeau, Jad, dans une vallée reculée et protégée par des montagnes d’accès difficile. Malgré la disparition précoce de leur mère et la mélancolie de leur père, malgré le handicap de son jumeau, Claris est une jeune fille enjouée, téméraire, qui rêve d’aventures. Des aventures comme celles qu’elle lit dans les livres de la tour interdite où s’est réfugié son père depuis la disparition de sa femme, des aventures comme celle que lui lisait sa mère, des aventures comme celles que son jumeau, handicapé, ne peut pas vivre. Mais Claris est persuadée que les aventures n’arrivent jamais aux filles. L’avenir va lui montrer qu’elle ne peut pas se tromper davantage...

 
 
Mon Avis :
Voici un livre que je n'aurai sans doute jamais lu sans Ze PataClub, le club de lecture lancé par Pauline de la chaîne Patatras. Et j'ai beaucoup aimé!
 
La première chose qui m'a plu c'est la très belle plume de Pauline ALPHEN, une plume pleine de poésie et de douceur. Par ailleurs, l'auteure glisse de multiples références dans son histoire à nos héros de romans ou films (Hermione, Aragorn, Luke Skywalker...), références qui font partie du "Temps d'Avant" à Salicande.
 
"Si les morts sont comme les cicatrices, on les garde à vie." 
 
Dans ce premier tome, il n'y a que peu d'action et j'ai beaucoup apprécié car nous avons ici un texte qui prend son temps pour nous immerger dans ce monde post "La Grande Catastrophe", dont nous connaissons la nature en cours de lecture, où la technologie et les jeux (les paris notamment) sont bannis. En effet, Salicande est un lieu où les hommes tentent de se reconnecter avec la nature. Celle-ci a d'ailleurs une place prépondérante dans le récit, elle est un personnage à elle seule.
 
"Le hasard est le pseudonyme des dieux quand ils ne veulent pas signer."
 
Deuxième point fort de ce roman, les personnages. Ils sont nombreux mais tous très travaillés. Concernant nos héros, Claris et Jad, ils sont bien différents comme nous l'explique le synopsis.
 
"L'enfance est toujours là, n'est-ce-pas? Pour le meilleur et pour le pire, elle est toujours là, en chacun de nous."
 
Enfin, si ce premier tome sert clairement de base à une histoire beaucoup plus grande à suivre dans les autres tomes, il se termine en apothéose avec une fin qui nous laisse avec de multiples interrogations. Et surtout, nous n'avons qu'une hâte savoir ce qu'il est réellement advenu de nos personnages.
 
Pour conclure, un très bon premier tome d'une saga pleine de promesses.
 
 
16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire