Pages

lundi 17 septembre 2018

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #48



Rendez-vous hebdomadaire géré par Le Blog de Galléane, le principe est très simple, il suffit de répondre à 3 questions :

  • Qu'ai-je lu la semaine passée ?
  • Quelle est ma ou mes lectures en cours ?
  • Que vais-je lire la semaine prochaine ?
C'est parti pour une nouvelle session!


✬✬✬✬✬


MES DERNIÈRES LECTURES


Harry Potter and the Chamber of Secrets (Harry Potter, #2)

  • "Harry Potter and The Chamber of Secrets", J.K. ROWLING - Publié chez BLOOMSBURY

 💗💗💗💗💗
 


✬✬✬✬✬

MES LECTURES EN COURS


La Faute de l'abbé Mouret (Les Rougon-Macquart, #5)The Seven Husbands of Evelyn Hugo



  • "La Faute de l'Abbé Mouret", Emile ZOLA - Publié chez LE LIVRE DE POCHE
Environ 40%. Toujours cette plume que j'adore.
  • "The Seven Husbands of Evelyn Hugo", Taylor JENKINS REID - Publié aux éditions SIMON & SCHUSTER
70%. Il sera fini cette semaine normalement. Je sens que je vais être très touchée.

✬✬✬✬✬

MES PROCHAINES LECTURES


Six of Crows (Six of Crows, #1)La carrière du mal (Cormoran Strike, #3)

  • "Six Of Crows", Leigh BARDUGO - Publié chez HENRY HOLT
J'ai hâte.
  • "La Carrière du Mal", Robert GALBRAITH - Publié chez GRASSET
Le 4 sort dans quelques semaine en VO, donc bientôt en VF alors je me mets à jour.


✬✬✬✬✬

Une semaine avec Harry et tous les autres. Parfait.
Et pour la terminer un peu de Zola.
Pas d'erreur possible en ce qui me concerne.
En route pour une nouvelle semaine.

Et vous, que lisez-vous? Belle semaine.

jeudi 13 septembre 2018

Onze Jours



Auteur : Lea CARPENTER
Editeur : GALLMEISTER
Collection : Americana
Pages : 272
Prix : 22€
Date de Publication : 06/09/2018









Synopsis :
Pennsylvanie, mai 2011. Sara apprend que son fils unique Jason, parti combattre avec les forces spéciales américaines, est porté disparu en Afghanistan. Femme forte et indépendante, familière des hautes sphères politiques, Sara, qui a élevé seule Jason après le décès de son père, se retrouve pour la première fois de sa vie impuissante face au destin. Confrontée à l’interminable attente, assiégée par les journalistes, elle plonge dans ses souvenirs et relit les lettres envoyées par Jason durant son entraînement, espérant se rapprocher de ce fils disparu et comprendre les raisons de son engagement. Au bout de neuf jours, des nouvelles arrivent.

Le premier roman de Lea Carpenter est le portrait sensible d’une mère et de son fils, dont les choix bouleversent leurs deux vies à tout jamais.




🌊☀🌊☀🌊☀

Mon Avis :



"Il y avait une nouvelle génération de soldats et de marins née ce jour de septembre. Sara n'a pas perdu un fils le 11 Septembre; elle l'a perdu plus tard, pour quelque chose qu'elle ne pouvait lui apporter à la maison."

Est-ce que ce roman est un coup de cœur?  Un mois après l'avoir refermé je ne sais pas toujours pas. 
Ce que je sais en revanche c'est qu'il me revient en tête très souvent. Ce livre m'a beaucoup touchée  en plus de m'apprendre énormément de choses sur les forces spéciales américaines, les SEAL.

Lea Carpenter est journaliste et le travail de recherches sur ce roman est absolument parfait. Elle est allée interroger des anciens SEAL et s'est basée sur des archives et des faits réels glanés lors de son travail journalistique. Clairement, la toile de fond parfaitement établie et crédible de ce récit est une de ses forces.

Lea CARPENTER
Son autre force majeure : les personnages et particulièrement Sara.
Sara a élevé son fils toute seule après le décès de son mari et elle ne vit que pour son enfant. Tout est centré autour de Jason : chaque chose qu'elle fait c'est pour son fils. Aussi, lorsque celui-ci décide de s'engager dans l'armée après les attentats du 11 septembre et qu'il finit par être porté disparu 10 ans plus tard après une mission en Afghanistan, Sara est emportée par une myriade de sentiments : la peur, l'impuissance, l'espoir, et surtout l'amour. Pendant ces jours sans nouvelles, elle relit les lettres que son fils lui a envoyées pendant toutes ces années de service.

J'ai été profondément bouleversée par Sara à qui je me suis évidemment beaucoup identifiée : je suis moi aussi une mère célibataire et je me suis parfaitement reconnue dans les choix de vie de Sara qui n'avaient pour priorité que de faire en sorte que son fils soit épanoui et heureux malgré l'absence d'un père, au risque de s'oublier elle-même.

Un très très beau roman qui en dit long sur nos sociétés occidentales qui font de nos enfants des combattants loin de chez eux pour un idéal que nous n'avons pourtant pas chez nous.

A lire.


18/20 


Merci à Léa, à son Picabo River Book Club et aux éditions Gallmeister pour leur gentillesse.

lundi 10 septembre 2018

C'est Lundi, Que Lisez-Vous ? #47



Rendez-vous hebdomadaire géré par Le Blog de Galléane, le principe est très simple, il suffit de répondre à 3 questions :

  • Qu'ai-je lu la semaine passée ?
  • Quelle est ma ou mes lectures en cours ?
  • Que vais-je lire la semaine prochaine ?
C'est parti pour une nouvelle session!


✬✬✬✬✬


MES DERNIÈRES LECTURES


Le goût amer de l'abîmeÀ l'ombre des jeunes filles en fleurs (A la recherche du temps perdu, #2)Des jours sans fin

  • "Le Goût Amer de l'Abîme", Neal SHUSTERMAN - Publié chez NATHAN
 
Un roman atypique mais très intéressant sur la schizophrénie.

  • "A l'Ombre des Jeunes Filles en Fleurs", Marcel PROUST - Publié aux éditions THELEME

J'ai adoré. Surtout la deuxième partie.
  • "Des Jours Sans Fin", Sebastian BARRY - Publié chez JOELLE LOSFELD EDITIONS
J'ai beaucoup aimé le début mais le style a fini par me lasser. Mais beaucoup d'empathie pour les personnages.


✬✬✬✬✬

MES LECTURES EN COURS


Harry Potter and the Chamber of Secrets (Harry Potter, #2)The Seven Husbands of Evelyn Hugo



  • "Harry Potter and The Chamber of Secrets", J.K. ROWLING - Publié chez BLOOMSBURY
Always. 
  • "The Seven Husbands of Evelyn Hugo", Taylor JENKINS REID - Publié aux éditions SIMON & SCHUSTER
En audiobbok. J'aime beaucoup.

✬✬✬✬✬

MES PROCHAINES LECTURES


La Faute de l'abbé Mouret (Les Rougon-Macquart, #5)Six of Crows (Six of Crows, #1)

  • "La Faute de l'Abbé Mouret", Emile ZOLA - Publié chez LE LIVRE DE POCHE
Il serait temps de continuer mon projet de relire tous les Rougon-Macquart dans l'ordre...
  • "Six Of Crows", Leigh BARDUGO - Publié chez HENRY HOLT
J'adore cette auteure. J'ai adoré sa première trilogie. Ici premier tome d'une duologie (les deux tomes sont dans déjà dans ma PAL normal... )


✬✬✬✬✬

Je vous ai présenté ici mes deux dernières semaines de lectures. Avec la rentrée j'avais peu de temps pour lire et peu d'énergie aussi.
Grâce à Harry Potter comme toujours ça coule tout seul.
En route pour une nouvelle semaine.

Et vous, que lisez-vous? Belle semaine.

jeudi 30 août 2018

Le Poids du Monde




Auteur : David JOY
Editeur : SONATINE
Collection : Quai Voltaire
Pages : 310
Prix : 21€
Date de Publication : 30/08/2018










Synopsis :
Après avoir quitté l’armée et l’horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N’ayant nulle part où aller, il s’installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après la mort accidentelle de leur dealer, Thad et Aiden se retrouvent soudain avec une quantité de drogue et d’argent inespérée. Cadeau de Dieu ou du diable ?

Après Là où les lumières se perdent (Sonatine Éditions, 2016), unanimement salué par la critique, David Joy nous livre un nouveau portrait saisissant et désenchanté de la région des Appalaches, d’un réalisme glaçant. Un pays bien loin du rêve américain, où il est devenu presque impossible d’échapper à son passé ou à son destin. Plus encore qu’un magnifique « rural noir », c’est une véritable tragédie moderne, signée par l’un des plus grands écrivains de sa génération.



🌊☀🌊☀🌊☀


Mon Avis :



Voici donc grâce à Léa et son magnifique Picabo River Book Club ma première incursion dans l'univers de David JOY. Et clairement (contrairement à ce que pourrait laisser croire sn nom de famille), l'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère quand il s'agit de noirceur, de désespoir et de violence.

"Il y avait dans ce monde une cruauté qui occultait toute la lumière, une noirceur à laquelle on ne pouvait répondre que par la noirceur. "

Le voilà le fameux "Poids du Monde" du titre. Aiden et Thad subissent de pleins fouets les répercussions d'évènements sur lesquels ils n'ont aucune prise, d'évènements qui malgré eux les ont conditionnés à cette vie difficile dans cette Amérique précaire des Appalaches où drogues, sexe, chômage et violence se côtoient. 
Le jour où, suite à un accident, leur dealer meurt devant eux en laissant une grosse somme en liquide et un gros paquet de "marchandise", nos deux héros vont voir ceci comme une opportunité d'amorcer une nouvelle vie. Grosse erreur.
Suite à ce choix, leurs vies ne seront que plus compliquées et surtout sans autre issue que celle de la violence.


Résultat d’images pour david joy
David JOY

Le prologue de ce roman nous met directement dans l'ambiance : violence gratuite et désenchantement.
L'auteur possède une plume qui colle parfaitement à l'atmosphère de son texte : acérée, crue, nette et claire. 
Tout au long de ma lecture, je me suis dit que cette histoire est faite pour être adaptée au cinéma par Quentin Tarantino : nous sommes tout à fait dans cette ambiance à la "Pulp Fiction" ou "Kill Bill". Mais le plus de ce roman, c'est l'angle sociologique que David JOY choisit d'explorer en situant son histoire dans une partie de l'Amérique un peu laissée pour compte où chacun ne peut compter que sur soi et où les possibilités de s'en sortir ne sont que très minces. Ajouter à cela, le traumatisme que la guerre en Afghanistan peut causer sur un jeune soldat réformé après sa blessure et vous aurez un cocktail détonnant où les souffrances psychologiques finissent par conduire un homme au pire.

Il faut être prêt à lire ce roman. Averti aussi peut-être de cette violence omniprésente. Mais il est clair pour moi que David JOY est une plume à suivre qui risque encore de surprendre.



15/20