Pages

mardi 17 octobre 2017

La Petite Danseuse de Quatorze Ans




Auteur : Camille LAURENS
Editeur : STOCK
Collection : Bleue
Pages : 176
Prix : 17,50€
Date de Publication : 30/08/2017



Pour vous le procurer






Synopsis :
« Elle est célèbre dans le monde entier mais combien connaissent son nom ? On peut admirer sa silhouette à Washington, Paris, Londres, New York, Dresde ou Copenhague, mais où est sa tombe ? On ne sait que son âge, quatorze ans, et le travail qu’elle faisait, car c’était déjà un travail, à cet âge où nos enfants vont à l’école. Dans les années 1880, elle dansait comme petit rat à l’Opéra de Paris, et ce qui fait souvent rêver nos petites filles n’était pas un rêve pour elle, pas l’âge heureux de notre jeunesse. Elle a été renvoyée après quelques années de labeur, le directeur en a eu assez de ses absences à répétition. C’est qu’elle avait un autre métier, et même deux, parce que les quelques sous gagnés à l’Opéra ne suffisaient pas à la nourrir, elle ni sa famille. Elle était modèle, elle posait pour des peintres ou des sculpteurs. Parmi eux il y avait Edgar Degas. »
C. L.

« La Petite Danseuse » de Degas accompagne Camille Laurens depuis toujours. Et dans ce texte la romancière raconte : l’enfance de Marie Van Goethem, d’origine belge, la grande sœur qui a fini cocotte, la petite sœur devenue professeur de danse, la mère morte dans l’enceinte même de l’Opéra de Paris. La danse et la prostitution. La révolution en art. Marie en sera, bien involontairement, un des modèles les plus décriés, elle qui fut traitée de « singe » au Salon des Indépendants en 1881. Comment osait-on faire du beau avec une enfant si laide ? Et quel rapport mystérieux Degas avait-il avec son sujet, lui qui garda la sculpture de cire dans son atelier tout au long de sa vie, sans jamais plus l’exposer ?
Pour comprendre la profondeur de cette sculpture si fascinante, si moderne et fragile, Camille Laurens mène une enquête personnelle, avec sa sensibilité d’artiste, avec sa précision de chercheuse passionnée, avec son histoire familiale, elle qui dansa enfant aussi.

🍃🍃🍃🍃🍃


Mon Avis:


Titre que j'ai demandé sur Netgalley car j'adore "Les Danseuses" de DEGAS et j'avais envie d'en savoir plus sur ce modèle dont la sculpture est mondialement connue.

Je ne vais pas avoir beaucoup de choses à dire sur cet essai car, sincèrement, il me manquait des clés et des connaissances pour en apprécier toute l'étendue.
En effet, Camille LAURENS connaît clairement son sujet et est réellement passionnée par cette sculpture. A un tel point que elle m'a plus d'une fois perdue en étalant ses connaissances et en multipliant les références sur l'art et la vie des petits rats de l'Opéra de Paris à cette période.


Résultat de recherche d'images pour "camille laurens"
Camille Laurens

Malgré tout, apprendre ce qui a pu arriver à cette petite Marie, découvrir toutes les recherches que l'auteure a faites pour enfin assouvir son besoin de mieux comprendre cette oeuvre, tout cela a été très intéressant.
Et enfin, le parallèle avec la vie personnelle de Camille Laurens et son approche de la danse qu'elle a elle-même pratiqué m'a également semblé pertinent.

Lecture difficile pour moi par manque de connaissances personnelles. Bien souvent les propos de l'auteure m'ont paru obscurs mais ceci est vraiment subjectif et un point de vue bien personnel. Si vous êtes passionnés par l'art de Degas, réellement passionnés, alors jetez-vous sur ce texte qui sans doute vous ravira.


13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire