Pages

jeudi 18 août 2016

Le Dompteur de Lions

Le Dompteur de lions (Patrik Hedström, #9)

Auteur : Camilla LACKBERG
Editeur : ACTES SUD
Collection : Actes Noirs
Pages :  388 pages
Prix : 23€
Date de Publication : 11/05/2016












Synopsis :
C'est le mois de janvier et un froid glacial s'est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s'agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu'aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu'un en a fait une poupée humaine. D'autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n'en soit pas à sa première victime. De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l'amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l'instinct maternel n'a rien de naturel... Avec ce neuvième volet de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg signe un polar crépusculaire et violent. La reine du noir nordique s'y montre plus indomptable que jamais.



Mon Avis :
La série de Camilla LACKBERG fait partie de celle que je suis assidûment et pour laquelle je guette les nouvelles sorties même si certains tomes ont réellement été des déceptions. Ce neuvième tome est sans hésiter un des meilleurs.

Evidemment, retrouver Erica et Patrik qui font de leur mieux pour assumer leurs carrières respectives et leurs trois enfants est un vrai plaisir. Mais il y a aussi tous les autres personnages récurrents : Martin, Anna, Dan, Annika, et tous les autres. Ce qui m'a plu dans cet opus c'est que Gösta et Mellberg, jusque-là décrits comme étant "les boulets" du commissariat où travaille Patrik, prennent un peu de volume. Il n'y a plus ce manichéisme sur les personnages qui commençait à me lasser.

Par ailleurs, ce tome-ci est plus axé sur l'intrigue policière en elle-même que sur la vie privée des personnages. Et c'est une bonne chose car cette intrigue se suffit à elle-même tellement elle est bien ficelée.
Pour nous raconter son histoire, Camilla LACKBERG utilise son procédé habituel de narration. Nous oscillons entre passé et présent alternativement : deux récits qui n'ont aucun lien en apparence jusqu'au dénouement final où tout s'imbrique.
Si la plume n'a rien d'exceptionnel, la construction est épatante et nous laisse dans le flou total jusqu'à la fin qui, au demeurant, est excellente grâce à un élément, fil conducteur dans le récit, utilisé jusqu'à la dernière phrase.

En bref, un très très bon tome pour cette série suédoise. J'ai déjà hâte de lire la suite même si elle risque de mettre du temps à arriver jusqu'en France.


17/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire